Qui touche à mon corps je le tue

Livre

Goby, Valentine. Auteur

Edité par Gallimard. Paris - 2008

Voir la collection «Blanche»

Autres documents dans la collection «Blanche»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Adama ou la vie en 3 D : du Mali à Saint-Denis | Goby, Valentine. Auteur

Adama ou la vie en 3 D : du Mali à Saint-Deni...

Livre | Goby, Valentine. Auteur | Autrement. Paris | 2008

L'Anguille | Goby, Valentine. Auteur

L'Anguille

Livre | Goby, Valentine. Auteur | Editions Thierry Magnier | 2020

Coup de coeur : Un très beau roman d'apprentissage, d'acceptation, de tolérance et d'amitié qui se lit avec délice sous la plume experte de Valentine Goby.

Antonio ou la résistance : de l'Espagne à la région toulousaine | Goby, Valentine. Auteur

Antonio ou la résistance : de l'Espagne à la ...

Livre | Goby, Valentine. Auteur | Autrement. Paris

Banquises | Goby, Valentine. Auteur

Banquises

Livre | Goby, Valentine. Auteur | Albin Michel. Paris | 2011

Bonnes vacances! | Arrou-Vignod, Jean-Philippe. Auteur

Bonnes vacances!

Livre | Arrou-Vignod, Jean-Philippe. Auteur | Gallimard. Paris | 2004

Des corps en silence | Goby, Valentine. Auteur

Des corps en silence

Livre | Goby, Valentine. Auteur | Gallimard. Paris | 2010

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Funèbre 3/5

    Trois visions réalistes, sombres, noires sur la mort, la condamnation, la peine de mort, à travers trois personnages et trois univers différents. La décision de ne pas vouloir d’enfant et de choisir l’avortement, de cacher cet acte, la culpabilité sachant que pour la société, les femmes qui avortent sont des monstres. La peine de mort pour une « faiseuse d’ange », usée par le travail. Et un homme normal devenu bourreau, un peu malgré lui, par transmission familiale. Fort, bouleversant, émouvant, on entre dans l’intimité de chaque personnage, dans leurs pensées les plus intimes, dans leur être, dans leur chair, dans leur ressenti, dans leurs souffrances psychiques, dans leurs questionnements. C’est un livre court, dur, terrible, pesant et triste.

    par Oriane Le 02 juin 2020 à 12:46