Malaise dans la civilisation

Livre

Freud, Sigmund. Auteur

Edité par Payot. Paris - 2010

Voir la collection «Petite bibliothèque Payot»

Autres documents dans la collection «Petite bibliothèque Payot»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Cinq leçons sur la psychanalyse | Freud, Sigmund. Auteur

Cinq leçons sur la psychanalyse

Livre | Freud, Sigmund. Auteur | Payot. Paris | 2015

Cinq leçons sur la psychanalyse. Contribution à l'histoire du mouvement psychanalytique | Freud, Sigmund

Cinq leçons sur la psychanalyse. Contribution...

Livre | Freud, Sigmund | Payot. Paris | 1979

Cinq psychanalyses : Dora, le petit Hans, l'homme aux rats, le président Schreber, l'homme aux loups | Freud, Sigmund. Auteur

Cinq psychanalyses : Dora, le petit Hans, l'h...

Livre | Freud, Sigmund. Auteur | Payot. Paris | 2017

Correspondance | Freud, Sigmund

Correspondance

Livre | Freud, Sigmund | Rivages. Paris | 1995

Le Délire et les rêves dans la Gradiva de W. Jensen : fantaisie pompéienne | Freud, Sigmund

Le Délire et les rêves dans la Gradiva de W. ...

Livre | Freud, Sigmund | Gallimard. Paris | 1991

Un enfant est battu : contribution à la connaissance de la genèse des perversions sexuelles | Freud, Sigmund. Auteur

Un enfant est battu : contribution à la conna...

Livre | Freud, Sigmund. Auteur | Payot. Paris | 2019

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Réflexion 4/5

    Toujours d'actualité ce « malaise dans la civilisation ». Le moi, le ça, le surmoi… conflits permanents internes, les pulsions ne pouvant être assouvies, réalisées, sous peines de punition, de rejet de la société… ce qui génèrent frustrations, sentiments de culpabilité, remords, névroses. L’ambivalence de la société, tournée essentiellement sur l’évitement de la violence et qui pousse au vivre ensemble, qui pousse à trouver son « bonheur » au sein de la communauté, mais pour son propre profit. Comment trouver ce subtil équilibre entre l’obéissance et la réalisation de son principe de plaisir (l’Eros), comment contrôler nos pulsions, comment vivre ensemble, si nous y sommes réellement destinés. A partir de ses observations quotidiennes et surtout de ses déductions (nous en savons certainement plus aujourd’hui dans ce domaine), Freud explique sa vision de ces imbrications entre l’apparition de la religion, de la morale, de la culture etc. et de ses conséquences parfois néfastes sur l’esprit humain. Je trouve que Freud est très modéré dans ses propos, il ne cherche pas à imposer son analyse. La porte reste ouverte. Avons-nous vraiment progressé depuis l’analyse de Freud sur ce thème, c’est la question !

    par Oriane Le 10 août 2020 à 11:11