Lèvres de pierre : nouvelles classes de littérature

Livre

Huston, Nancy. Auteur

Edité par Actes Sud. Arles - 2018

Voir la collection «Domaine français»

Autres documents dans la collection «Domaine français»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Une adoration | Huston, Nancy. Auteur

Une adoration

Livre | Huston, Nancy. Auteur | Actes Sud. Arles | 2004

Bad Girl | Huston, Nancy. Auteur

Bad Girl

Livre | Huston, Nancy. Auteur | Actes Sud. Arles | 2014

Le Cantique des plaines | Huston, Nancy

Le Cantique des plaines

Livre | Huston, Nancy | Actes Sud. Arles | 1993

Le Club des miracles relatifs | Huston, Nancy. Auteur

Le Club des miracles relatifs

Livre | Huston, Nancy. Auteur | Actes Sud. Arles | 2016

Danse noire | Huston, Nancy. Auteur

Danse noire

Livre | Huston, Nancy. Auteur | Actes Sud. Arles | 2013

Démons quotidiens | Huston, Nancy. Auteur

Démons quotidiens

Livre | Huston, Nancy. Auteur | Iconoclaste. Paris | 2011

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Parallèle 3/5

    L’auteure fait le parallèle entre sa jeunesse et celle de Saloth Sâr, futur Pol Pot dans une époque où tout était possible, où une forme de nouvelle contestation se réveillait chez la jeunesse, portée aussi par les intellectuels. Sans excuser l’innommable concernant Pol Pot, on peut comprendre, en suivant leur parcours souvent instable, souvent en manque de repères, souvent en quête de reconnaissance, comment chacun a pu se construire. Fort heureusement, la « transformation » mentale de l’individu (se sentant exclu d’une manière ou d’une autre, incompris, mal-aimé…) ne débouche pas systématiquement sur la création d’un futur despote. L’enfance et l’adolescence de ces deux protagonistes (« libre » pour l’une, castratrice, méprisante pour l’autre) vont définir ces deux destins qui auraient pratiquement pu ne devenir qu’un dans la violence, la dictature de pensée, la cruauté. Ils découvrent l’engagement et la conscience politique, (à travers la « lutte des classes », la dominance et prédominance des hommes de pouvoir et de la richesse, l’injustice…) en France. L’utilisation de leur corps, de leur sexualité (hétéro et/ou homo) aura un impact également sur leur construction mentale, elle servira parfois leurs intérêts, conscients ou inconscients mais sera aussi destructrice. Leur sentiment d’être exploité par un système archaïque va les faire basculer, chacun à leur façon, dans le camp des oppresseurs. Elle devient une féministe intolérante, exècre les hommes… Mais ce qui se traduit certainement à travers ce rigorisme et ses excès, c’est une détestation d’elle-même. Lui devient le révolutionnaire radical, totalitaire, génocidaire que l’Histoire retiendra. C’est un roman qui se lit très facilement et très agréablement grâce à un style fluide et aéré. Ce rapprochement entre ces deux destins est intéressant, cette comparaison nous montre que le fil de la vie sur lequel nous marchons et nous tenons est très fragile et que le choix de devenir ou pas un « méphistophélique » ne tient qu’à peu de chose.

    par Oriane Le 17 septembre 2020 à 12:41